Une machine virtuelle pour les tester tous…

VMWare

Je ne m’attarderais pas sur les bienfaits et les avantages que l’on peut tirer d’une machine virtuelle mais si vous avez l’habitude comme moi d’utiliser de plus en plus de machines virtuelles pour vos tests, vos projets personnels, vos découvertes… afin de ne pas polluer votre propre système.

Alors, peut-être en avez-vous marre de devoir formater et ré-installer vos VM alors que vous voulez simplement tester des logiciels douteux ?

Heureusement, il existe une méthode simple pour tester, installer, désinstaller… bref pourrir son installation et sa base de registres… sans pour autant devoir réinstaller sa machine virtuelle une fois vos tests terminés ! 🙂

Pour cela il vous suffit :

  1. Installer et configurer votre machine virtuelle telle que vous voulez la retrouver après vos tests (fonctionne sous tous les OS). Pensez donc à faire les diverses mises à jour en tout genre et autre logiciels qui vous seront toujours utiles pour vos tests (WinRAR/WinZip pour pouvoir (dé)compresser, IDE si c’est pour du développement…).
  2. Arrêter la machine virtuelle.
  3. Modifier la configuration du disque dur de la machine virtuelle pour le rendre “non-persistent“. Vous pourrez alors installer et pourrir autant que vous voudrez votre machine virtuelle. Dès que vous aurez fini et que vous l’arrêterez, vous la retrouverez dans son état intial au prochain démarrage (à partir du moment où vous avez activé la non-persistance).

VmWare_2

Une autre méthode consiste dans le clonage systématique d’une machine virtuelle teste à partir d’une machine virtuelle dite “saine“. De cette façon, vous travaillerez toujours sur une installation propre. Cette méthode est un peu plus longue car il faut procéder à la copie complète de la VM ; ce qui peut s’avérer un peu long selon la taille du disque dur de la VM.

VmWare_Clone

Les captures d’écran proviennent toutes de VmWare WorkStation pour Windows.