Test Alien Vs Predator sur PC via Steam

Voilà maintenant quelques semaines qu’une nouvelle adaptation du film Alien Vs Predator (AvP) vient de sortir en jeu sur la plateforme Steam (et accessoirement sur PS3 etc.). Etant un fan inconditionnel de tout ce qui est science-fiction et notamment de la série Predator, puis Alien Vs Predator, je n’ai pas pu m’empêcher d’être intéressé par la sortie de ce jeu. Je n’ai pas eu l’occasion de tester la démo jouable sortie quelques semaines avant. Mais j’ai pu jouer à la version finale lorsque celle-ci a été rendue disponible par Steam.

Prenons le temps de re-situer les évènements pour ceux qui n’auraient pas compris le premier paragraphe mais qui voudraient tout de même allez plus loin dans la lecture de ce billet. 😉 Alien Vs Predator est à la base un film réalisé par Paul W. S. Anderson et qui est sorti en 2004 au cinéma. Je vous laisse vous familiariser avec le synopsis du film car ce n’est pas le but de mon post.

Synopsis – Alien Vs Predator – Wikipédia

Charles Bishop Weyland, un riche industriel, monte une expédition scientifique à destination de l’Antarctique, dont le but est d’explorer une pyramide se situant à environ 600 mètres sous la glace. Sur place, l’équipe découvre que des créatures extraterrestres, les Predators, se livrent à des sacrifices rituels incluant des Aliens, autre forme de vie originaire de l’espace. Mais bientôt, les issues de la pyramide se referment sur l’équipe, dont les membres commencent à être décimés par l’une et l’autre des 2 espèces…mais ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’une reine Alien est retenue prisonnière des Predators et que ses petits vont tenter de la libérer afin que leur espèce gagne…

Maintenant que vous avez les bases, je voudrais revenir sur le jeu. Je n’ai pas l’occasion de jouer beaucoup mais vous l’aurez compris ce jeu a piqué mon intérêt. Il met en scène une guerre acharnée entre deux des personnages les plus populaires de science-fiction. AvP vous propose trois campagnes différentes pour joueur en solo.

C’est ce qui m’a intéressé tout de suite, avoir la possibilité d’incarner tous les personnages du film y compris les “méchants” : vous pouvez être l’alien, le predator et bien sûr un marine. Au niveau de la jouabilité, elle est plutôt bonne sans être exceptionnelle. Si vous êtes fan ou que vous avez un intérêt pour AvP vous passerez plusieurs heures devant votre écran avec une vue à la première personne soit en survivant, soit en chassant ou en attaquant votre adversaire à travers des décors que j’ai trouvé plutôt réalistes et très ouverts.

  • Dans la peau d’un marine, vous vivrez une expérience claustrophobe et terrifiante où la lumière est votre amie, mais toujours insuffisante… Le côté marine dans AvP m’a fait pensé à Doom 3. L’ambiance est assez sournoise dans le sens ou la bébête sort toujours de l’endroit le plus sombre… 😀
  • Dans la peau d’un Predator, vous traquerez vos proies depuis les hauteurs ténébreuses, passant silencieusement de cime en cime pour prendre vos ennemis en embuscade… Bien qu’équipé d’une gamme d’armes originales et puissantes et d’un matériel de dépistage, l’honneur vous dictera toujours de vaincre vos ennemis en face-à-face… C’est le camp que je trouve le plus amusant car l’équipement du Predator donne une dimension assez différente à la jouabilité…
  • Enfin, l’espèce la plus dangereuse de l’univers, Alien vous offre la chance d’incarner le pire des cauchemars : le monstre et ses innombrables semblables qui grouillent dans l’ombre. Même si je n’étais pas convaincu au début je trouve que la jouabilité est excellente sur ce personnage. Difficile de donner un arsenal haut de gamme aux Marines et aux Predator tout en ne laissant à l’Alien « que ses dents »… Et bien non, vous aurez la possibilité de vous déplacez beaucoup plus rapidement et sur toutes les surfaces, vous voyez vos victimes de plus loin et êtes beaucoup moins visibles dans les zones d’ombres… Moins évident à manier au début !

Au final, je trouve que c’est un jeu amusant et qui m’aura occupé quelques heures. Mais Il faut bien lui reconnaître plusieurs défauts : les « quelques heures » ont été trop courtes puisque j’ai fini le jeu en une après-midi, les graphismes auraient pu être plus aboutis et pour l’instant le mode multijoueur n’offre que peu de possibilités car pas encore de serveur pour héberger les parties sur AvP.

Sources :

  1. L’article de Vossey.com : http://www.vossey.com/jeu/Aliens-vs-Predator–i1682.htm
  2. Site officiel : http://www.sega.fr/games/aliens-vs-predator/