La reine d’Angleterre, Elizabeth II, est morte à l’âge de 96 ans

La reine Elizabeth II en visite à Paris... On a la classe où on ne l'a pas... 😎
La reine Elizabeth II en visite à Paris… On a la classe où on ne l’a pas… 😎

Le Royaume-Uni pleure sa souveraine. La reine Elizabeth II vient de s’éteindre à l’âge de 96 ans. La souveraine s’est éteinte à Balmoral, en Écosse, où elle séjournait pour quelques jours de congés. Peu avant cela, ses médecins avaient fait part de leur « préoccupation » concernant son état de santé. La reine avait annulé jeudi, une réunion en visioconférence, sur les conseils de ses médecins.

La reine Elizabeth II, souveraine du Royaume-Uni, s’est éteinte ce 8 septembre 2022 à 19 h 30, dans sa résidence d’été, en Écosse, entourée de ses proches. Son décès survient quelques mois à peine après son jubilé de platine marquant ses 70 ans de règne, le plus long de toute la couronne britannique.

L’empire britannique en deuil

Toute la journée, le pays a retenu son souffle. Dans un communiqué diffusé en début d’après-midi, le palais de Buckingham avait annoncé que la souveraine était placée sous surveillance médicale, ses médecins se disant « préoccupés » même si « la reine continue de se sentir bien ». Depuis un an, diminuée par un séjour à l’hôpital sur lequel très peu d’informations avaient filtré, elle sortait peu en public, déléguant de plus en plus d’apparitions au Prince Charles et au Prince William.

Après ces annonces, toute la famille royale s’est rendue en urgence au château de Balmoral, en Écosse, la résidence d’été de la reine. Son héritier Charles, 73 ans, était le premier arrivé avec sa femme Camilla et sa fille Anne, bientôt suivi par ses frères, les princes Andrew et Edward. Le prince William, deuxième dans l’ordre de succession, et son frère Harry, les ont rejoints dans la journée.

La presse britannique, elle, se préparait au pire. Comme l’expliquait la BBC, le palais de Buckingham est rarement aussi explicite dans ses communiqués de presse. Vêtus du noir du deuil comme le veut l’étiquette, les journalistes de tout le pays ont commencé à entourer le château de Balmoral. Peu à peu, des anonymes visiblement inquiets se sont eux aussi rassemblés, sous les fenêtres de Buckingham Palace ou devant le mémorial de la Reine Victoria. La triste confirmation tombe quelques heures plus tard. C’est le choc pour tout un pays, tant la reine semblait une figure éternelle. Elizabeth II, ce sont deux images qui n’ont jamais cessé de s’entrechoquer : la souveraine digne, attachée à la tradition et à l’étiquette, et la femme pleine d’humour qui s’est toujours jouée des conventions. En 1942, âgée de 16 ans à peine, elle avait pressé son père de la laisser s’engager dans l’effort de guerre de la Seconde Guerre mondiale, gagnant aussi une réputation de courage et de poigne.

Les médias et la mort de la Reine

La presse britannique affiche à la une la reine à tous les âges de son règne, du noir et blanc à la couleur. Du vert pomme, du rose pétard, du jaune poussin, du mauve, du rouge. Mais la presse anglaise a la couleur du chagrin ce matin, du deuil et de la reconnaissance. The Times titre très sobrement « Mort de la Reine« , tout comme The Guardian, qui publie une photo d’Elizabeth vers 30 ans en grand habit d’apparat, vêtue de l’hermine et du sceptre royal. « Notre bien-aimée reine« , s’émeut The Daily Express.

Arrivée de la reine Elizabeth II avec Daniel Craig aux JO de Londres (2012)

Du côté des médias en ligne, on se souvient encore du dysfonctionnement de Wikipédia à l’annonce de la mort de Michael Jackson. Cette fois-ci, malgré le nombre extrêmement élevé d’internautes se connectant sur le site, Wikipédia a su mieux juguler le boom de connexions…

Plus d’infos sur le site Numerama en suivant ce lien.

Et parce que j’ai simplement envie… J’ajoute cette vidéo souvenir où la reine Elizabeth II prenait le thé avec l’ours Paddington pour lancer son concert en juin 2022… 🤓

La reine Elizabeth II a partagé une tasse de thé avec l’ours Paddington en juin 2022

🙏