Installation et configuration de Citrix AppDNA 7


Pour reprendre le discours de Citrix, AppDNA permet aux entreprises de modéliser et d’automatiser la gestion et l’analyse des applications dans le cas d’une migration. Ce faisant l’outil permet de simplifier le processus de migration. AppDNA permet d’obtenir les informations nécessaires pour la prise de décisions à propos de la compatibilité des applications, de la migration, de la gestion et de l’évolution à long terme :

  • L’application peut-elle être migrée de Windows Server 2003 vers 2008 R2 ?
  • Est-elle compatible avec les environnements 64 bits ?
  • Pourra-t-elle être intégrée dans une solution SBC XenApp ?
  • Est-elle virtualisable ?

Autant de question auxquelles, AppDNA se propose de répondre… Dans cet article, nous verrons donc comment installer Citrix AppDNA et le configurer pour un scénario de migration.

Si vous avez déjà tenté de déployer une instance test de Citrix AppDNA vous aurez peut-être été confronté au message d’erreur suivant vous empêchant de procéder à l’installation du produit si vous travaillez sur une machine virtuelle :


The trial edition of AppDNA cannot be installed on a virtual machine (Source Citrix)

Afin de pouvoir exécuter l’installation de Citrix AppDNA sur un environnement virtualisé, vous pouvez utiliser l’application Orca afin de modifier les options de fonctionnement du MSI qui est fourni par Citrix pour réaliser l’installation de Citrix AppDNA. Pour ce faire, téléchargez Orca et éditez le fichier MSI Citrix AppDNA, vous devez repérer une table nommée LaunchCondition qui dispose d’un certain nombre de lignes. Ces éléments correspondent en fait à l’affichage de messages d’avertissements, ou parfois bloquant, comme c’est notre cas.

Il vous suffit de supprimer la ligne qui commence par NOT IS_VM_DETCTED=The trial edition…

Plus d’informations sur cette limitation imposée par Citrix en suivant ce lien.

Etape 1 : Installation

L’exécutable peut maintenant être exécuté. Avant de vous lancer, vérifiez que vous disposez bien de .NET 4.0 ou au-delà.

Après au niveau de l’installation, c’est du basique il n’y a rien à faire si ce n’est cliquer sur Next, Next et Install.







L’installation est terminée, on passe à la configuration.

Etape 2 : Configuration

J’aurais dû le préciser en début d’article mais je réalise l’installation sur un Windows Server 2008 R2 SP1. L’installation peut bien sûr être réalisée sur un système client (Windows 7) mais la configuration est un peu différente et il est possible que cet article ne s’y applique du coup pas très bien. Je vous invite donc à utiliser 2008 R2 sur lequel vous aurez activé ou installer les composants suivants :

  • Un serveur IIS avec un certain nombre de composants et sous composants précis. Pour installer tout ce qu’il vous faut automatiquement, vous pouvez utiliser la commande PowerSell disponible quelques lignes plus bas.
  • Une base de données SQL Server. Pour cela, vous pouvez utiliser une véritable instance SQL Server 2008 R2 ou bien vous pouvez utiliser l’édition Express. La base de données sera donc limitée à 10 Go mais il s’agit simplement ici de tester la solution. Par ailleurs, notez que vous pouvez tout à fait mutualiser votre instance SQL sur le même serveur sur lequel nous procédons à l’installation de Citrix AppDNA.

Import-Module ServerManager | Add-WindowsFeature Web-Mgmt-Tools,Web-Mgmt-Compat,Web-Metabase,Web-WMI,Web-Lgcy-Scripting,Web-Lgcy-Mgmt-Console,Web-Mgmt-Console,Web-Scripting-Tools,Web-Mgmt-Console,Web-Asp-Net,Web-Net-Ext,Web-ASP,Web-CGI,Web-ISAPI-Ext,Web-ISAPI-Filter,Web-Includes,Web-Common-Http,Web-Static-Content,Web-Default-Doc,Web-Http-Errors,Web-Http-Redirect,Web-Stat-Compression,Web-Dyn-Compression,Web-Basic-Auth,Web-Windows-Auth,Web-Filtering,Web-Mgmt-Service,Web-Http-Logging,Web-Request-Monitor

Afin que l’assistant de configuration de Citrix AppDNA puisse, d’ici quelques étapes, procéder au provisionnement de la base de données vous devez également vous assurez que vous disposez d’un compte de service (si vous disposez d’une véritable infra avec un AD, etc.) ou bien à défaut un simple compte local au serveur qui sera utilisé pour les échanges entre l’instance AppDNA et sa base de données. Une fois ce compte créé, vous devez lui attribuer les permissions suivantes au niveau de l’instance SQL Server (clic droit sur Security, Login dans SQL Management Studio puis New).

Le compte doit en effet disposer des droits suivants au minimum pour pouvoir créer et gérer la base de données par la suite : dbcreator et serveradmin.

NB : Si vous ne souhaitez pas utiliser l’authentification Windows vous pouvez bien entendu créer un compte directement au niveau de l’instance SQL et utiliser l’authentification SQL.

Nous sommes maintenant prêts pour la configuration d’AppDNA. Si vous n’aviez pas coché la dernière case lors de la phase d’installation, il vous suffit d’exécuter Citrix AppDNA depuis le menu Démarrer pour lancer l’assistant de Configuration.

Si vous avez bien configuré et installé le serveur IIS, vous n’avez que le premier choix de disponible au niveau de cet écran de configuration.

Dans notre cas, nous avons déployé une instance de SQL Server Express Edition sur le même serveur que la machine virtuelle sur laquelle nous installons AppDNA. N’hésitez pas à préciser dans le premier champ SERVER\SQLEXPRESS si l’assistant ne trouve pas l’instance SQL tout seul. Si nécessaire, vous pouvez modifier le nom de la base de données.

Pour les deux étapes précédentes, la configuration dépend de votre choix, s’agit-il d’un compte de domaine avec une authentification Windows ou alors d’un compte basique avec une authentication SQL. Dans mon cas, j’ai créé 1 compte basique et j’utilise l’authentification SQL dans le cadre de notre test.

Il s’agit d’une évaluation donc choisissez Run in trial mode. Nous aurons donc 30 jours pour évaluer le produit.

Si vous avez tout bien suivi et bien configuré, vous ne devriez avoir aucun problème à cette étape.

Dans les phases suivantes, vous devrez faire preuve de patience car l’installation est assez longue avec le chargement des images des différents OS.

Etape 3 : Utilisation

La configuration est à présent terminée.

Nous exécutons de nouveaux depuis le menu Démarrer Citrix AppDNA. Vous êtes invités à vous identifier avec le compte administrateur par défaut. Dans le cas de Citrix AppDNA le couple d’identifiant mot de passe par défaut est le suivant :

  • Identifiant : administrator
  • Mot de passe : apps3cur3

Nous devons maintenant définir le périmètre de notre migration. S’agit-il d’une migration :

  • De système d’exploitation ?
  • Y aura-t-il une montée de version du navigateur Internet ?
  • Les applications seront-elles virtualisées ?
  • Utiliserons-nous XenApp pour centraliser la gestion des applications ?

L’ensemble de ces réglages permettra d’affiner la façon dont les analyses seront exécutées sur vos applications.

Notre scénario de migration est maintenant défini. Vous pouvez bien évidemment le changer ou l’adapter si votre scénario de migration venait à évoluer.

Vous pouvez maintenant effectuer un premier jeu d’analyse d’applications tests en procédant comme suit. Dans la fenêtre principale d’AppDNA, dans la partie Import puis Applications, cliquez sur Browse puis sélectionnez les MSI des applications que vous souhaitez analyser.

Vous pouvez maintenant sélectionnez les points que vous souhaitez analyser sur les applications. Voulez-vous vérifier la compatibilité avec les environnements 64 bits, la possibilité de les intégrer dans une ferme Citrix ou bien encore de les virtualiser avec App-V.

En sortie, vous obtenez finalement un tableau synthétisant les résultats. Pour chaque catégorie de tests, vous pouvez bien entendu rentrer dans le détail pour voir pour quelle raison l’application n’aurait pas été compatible sur un point précis de l’analyse.

Ce premier article avait pour but de décrire dans un premier temps l’installation et la configuration d’AppDNA sur une machine virtuelle. Je reviendrai sur les détails de l’utilisation et de l’analyse des résultats fournis par Citrix AppDNA dans un prochain article et surtout avec d’autres applications que Firefox ou NotePad qui ne posent en général aucun problème dans une migration 😉 !