Entretenir et nettoyer le capteur de son réflex

Tout possesseur de réflex numérique doit être capable d’entretenir son matériel photographique. L’appareil bien sûr, les objectifs également, mais aussi et surtout, ce qui fait en général fait peur la première fois, le capteur de son appareil photo !

A l’intérieur de votre appareil photo, le capteur et le miroir sont les deux éléments qui, si ils sont sales, peuvent altérer le rendu des photos que vous prenez.

Ainsi, si il vous est déjà d’arriver d’observer des tâches ou des ombres inexplicables au même endroit sur une série de photos. Il peut s’agir de poussières qui se baladent à l’intérieur de votre capteur. Pire encore, il arrive parfois que ces poussières restent “collés” sur votre capteur !

Il peut alors vous arriver d’obtenir ce genre de photos. Vous allez voir sur cette photo qui n’a rien d’exceptionnelle que l’on observe un certain nombre de tâches si l’on y regarde de plus prés ! La version en bonne qualité se trouve accessible juste en dessous de la miniature pour les soucieux du détail 🙂 !

Nettoyer son capteur

Pour vous rendre mieux compte des tâches, n’hésitez pas à télécharger la photo en qualité originale.

Imagine originale

Etape 1 : Entretien et nettoyage de vos objectifs

Concernant, le cas des objectifs rien de bien compliqué je vous conseille un petit coup de bombe à air comprimée pour retirer toutes les poussières superflues ou simplement quelques coups de “poire soufflante” (nous en reparlons un peu plus bas). Pour les saletés collantes ou traces un peu grasses (au hasard comme ça, les traces de doigts :D), je vous conseille d’utiliser n’importe quel nettoyant liquide pour écran de PC ou TV. Vous éviterez en revanche d’utiliser des lingettes style “VU” utilisées généralement pour nettoyer les lunettes et qui sont souvent pire que le mal.

D’une manière générale, que ce soit pour vos objectifs ou votre appareil. Je vous conseille d’investir dans un chiffon antistatique ou tout du moins non-abrasif ! Exit donc, les mouchoirs “même triple épaisseur et ultra doux, à la menthe ou le sopalin” ! 😉

Etape 2 : Nettoyage de l’extérieur de votre appareil

Ici, rien de bien dangereux tant que vous ne faîtes pas ça comme un sauvage. Un simple à chiffon comme celui cité précédemment retirera 99% des saletés.

J’y pense ; il s’agit en général du même type de tissus utilisés par les opticiens pour nettoyer les lunettes. Donc si votre opticien est sympa n’hésitez pas à lui demander un chiffon. Cela aura le même effet avec l’avantage d’être gratuit !

Pour les endroits un peu moins facile d’accès, vous pouvez également vous équiper de ce type de “pinceau”. Ils possèdent deux embouts différents et ne coûte en général pas très cher, moins d’une dizaine d’euros, avec des embouts qui peuvent être changés une fois usagés.

  • L’un pour nettoyer le viseur ou l’écran.
  • L’autre pour dégager les saletés non collantes.

J’ai pour ma part toujours ce petit pinceau dans ma besace à portée de main pour pouvoir intervenir si jamais une saleté se glissait dans le viseur ou autre. Il serait bien dommage de ne pas pouvoir utiliser son appareil et de devoir renoncer à une sortie photo à cause d’une saleté ! Mieux encore, devoir re-traiter 150 photos au même endroit parce qu’une poussière s’est fixée en haut à gauche de votre capteur… Vous sentez le vécu ? 🙂

On en arrive finalement à l’étape la moins sympa mais pas nécessairement la plus compliquée à condition de s’installer dans un espace calme avec quelques “outils”.

Etape 3 : Nettoyage du capteur

Avant de se lancer, je voudrais dire ceci.

Il n’y a aucune obligation dans le fait de nettoyer et d’entretenir son capteur seul. Ce n’est pas une opération qui se pratique régulièrement, je ne l’effectue moi-même qu’une fois par an sauf cas spécial comme par exemple une sortie photo pendant laquelle j’aurais changés d’objectif plus que la moyenne, avec en plus du vent etc. Mais je trouve simplement normal d’être à même de pouvoir entretenir son propre équipement.

Les heureux possesseurs de matériel Nikon peuvent par ailleurs procéder au nettoyage (rapide) de leur matériel gratuitement sur Paris à la Boutique Nikon. Prévoyez du temps, il n’y a qu’une seule boutique et cette astuce n’est pas un secret 🙂 ! Pour les décrassages plus poussés, il existe des forfaits entretiens payants (80 €, la dernière fois que j’y ai été).

Enfin, il existe plusieurs solutions pour nettoyer votre capteur. Certaines sont discutables à mon sens comme par exemple l’utilisation d’une bombe à air pour le capteur puisque cette dernière peut envoyer sans prévenir du liquide en plein sur votre capteur !

J’utilise pour ma part 3 gadgets pour procéder au nettoyage de mon capteur.

Liquide Eclipse

  1. Liquide Eclipse (environ 15 € les 60 mL). Je ne saurais pas vous dire pourquoi j’utilise celui-ci plus qu’un autre. J’ai testé celui-ci lors de mon premier entretien qui s’est bien déroulé. Il est très connu dans ce domaine et jusqu’ici il m’a réussi. Notez que certains utilisent simplement de l’alcool à 90° (disponible en pharmacie pour 3 €).
  2. Une poire soufflante (environ 17 €).
  3. Des “bâtonnets” Sensor Swab à usage unique. Là, ça fait mal. 60 € pour 12 bâtonnet. Je vous conseille d’ailleurs de prendre la marque Visible Dust qui est moins chère. Vous veillerez simplement à prendre la bonne taille pour les bâtonnets. Il existe en effet 3 tailles parfois appelées Type 1, 2 et 3. Il s’agit simplement de la hauteur de votre capteur. Je vous laisse vous renseigner. Pour le Nikon D80 ou D90, il s’agit d’un Type 2 (1.6).

Bâtonnets Sensor Swab

Vous avez tout ce qu’il vous faut, “y a plus qu’à” !

Mais avant, il va falloir relever le miroir de votre capteur. Cette opération se fait directement via le menu de votre appareil photo. Chez Nikon, cette option se nomme “Verouillage du miroir” et est accessible via le menu. Une fois que vous avez enclenché cette option, il vous suffit d’appuyer sur le bouton du déclenchement. Vous entendrez le même bruit que votre appareil fait pour prendre un photo mais de manière incomplète car le miroir ne se re baissera pas laissant la champs libre jusqu’au capteur. Une fois terminé, éteignez l’appareil pour que le miroir reprenne sa position initiale. N’hésitez pas à essayer à blanc pour voir ce que ça fait en retirant l’objectif au préalable ! 🙂

Lorsque vous changez d’objectif, vous avez certainement observé le miroir sans forcément savoir à quoi cela correspondait. Vous veillerez à bien charger votre batterie avant de procéder ! Il serait TRES gênant que votre miroir ne bouge durant l’opération simplement parce qu’il n’y a plus de batterie !!

Nikon D80 – Miroir en position “normale”. Photo © Astrosurf.com

Nikon D80 – Miroir en position “levée”. Photo © Astrosurf.com

Tout est prêt ? On y va alors ! Vous allez voir en 3 minutes c’est fait ! 😉

  • Tout d’abord dégagez les saletés et les poussières non collantes qui peuvent être présentes à l’aide de la poire soufflante. Inclinez votre appareil de manière à ce que les poussières éventuelles soient bien éjectées à l’extérieur de l’appareil et non pas poussées plus profondément dans d’autre recoins du réflex. Vous veillerez également à ne pas faire entrer en contact le capteur et le bout de la poire soufflante ! Ce qui ne vous empêche pas pour autant de faire pénétrer l’embout de la poire à l’intérieur pour éventuellement dégager les poussières avec plus de précision.

Poire soufflante

  • Nous allons maintenant utiliser les bâtonnets. Ne le sortez qu’au dernier moment de son emballage individuel, lorsque vous êtes prêt. Déposez entre 1 et 3 gouttes de liquide (Eclipse) sur le bâtonnet (sur toute sa largeur). Vous effectuerez ensuite un premier passage sur la longueur de votre capteur avant de retourner le bâtonnet pour effectuer un second passage. Le liquide sèche très rapidement, n’hésitez donc pas trop longtemps entre le moment ou vous aurez humidifié le bâtonnet et le moment oû vous vous lancerez ! Notez également qu’un bâtonnet de sert qu’une seule et unique fois, ce qui en principe suffit. Mais si jamais vous souhaitiez en “remettre une couche” vous veillerez bien à utiliser un second bâtonnet.

Quelques conseils qui n’engage que moi :

  1. Soyez bien sûr “doux” et n’appuyez pas trop fort sur le capteur avec la bâtonnet.
  2. Dans la mesure du possible ne vous arrêtez pas lors d’un passage afin que le nettoyage soit bien uniforme.
  3. Enfin, pour tester votre nettoyage avant et après : rien de mieux qu’une photographie d’un ciel plein de nuages ou d’une surface blanche.

Et voilà !

Comme vous le voyez ce n’était bien compliqué. Il ne vous reste plus qu’à remettre votre objectif et à admirer le résultat !

Je vous laisse également une excellente vidéo qui vous présentera les bons gestes pour manipuler le bâtonnet sur le capteur : http://dai.ly/bJXprJ ! Si vous avez la moindre hésitation, n’hésitez pas à en parler avec des personnes ayant déjà effectués ce type de manipulation. Et si vous avez des questions, je me ferais un plaisir d’y répondre 🙂