Des postes de travail moins chers avec Citrix VDI-in-a-Box

Banniere-VDI-in-a-Box

A l’heure du BYOD ou BYOC, c’est selon, la plupart des entreprises cherchent à tirer parti des avantages de la virtualisation pour rationaliser la gestion des postes de travail des collaborateurs. Et c’est d’autant plus vrai pour les entreprises de petites et moyennes dimension ou encore pour lesquelles l’informatique n’est pas le coeur de métier mais simplement un outil de gestion.

Disposer de serveurs physiques ou virtuels implique un coût, tant au niveau hardware que software (pour le prix des licences). Pire encore, il faut alors investir dans une solution de sauvegarde (sur bande, à distance…), disposer d’une bonne connexion Internet (SDSL peut-être ?)…

Pour peu que le votre SI soit un système critique vous devrez peut-être même établir un PRA, un PCA, redonder votre ligne SDSL… Bref, la liste est longue mais vous l’aurez compris détenir son propre SI de qualité est aujourd’hui plus que jamais un luxe qui a un coût.

(Là, vous vous dîtes, oh la la, qu’elle est longue la transition…) 🙂

Heureusement, il existe des solutions pour les TPE et PME qui permettent grâce notamment à la virtualisation de déployer rapidement une solution VDI simple et robuste pour gérer les PDT des collaborateurs. Cette solution proposée par Citrix, porte le nom de VDI-in-a-Box.

VDI-in-a-Box est une solution tout-en-un de virtualisation de postes. Simple et abordable même pour les TPE, cette solution permet, à la différence des infrastructures VDI classiques, de supprimer un grand nombre des composants coûteux dans le cas d’infrastructure de VDI traditionnelle comme par exemple le stockage partagé (SAN), le système SGBD, l’annuaire LDAP… tout en bénéficiant du savoir-faire Citrix :

  • Réduction des coûts et du budget alloué au changement des machines grâce à la VDI (plutôt que d’effectuer du remplacement chaque année…)
  • Eliminer les dépendances informatiques : votre environnement est accessible depuis PC, Mac, iPhone, iPad et plus largement tous les périphériques qui disposent de l’application “Citrix Receiver”.
  • Déploiement très simple : il vous suffit d’un serveur avec un hyperviseur compatible, du stockage… et c’est parti !
  • Utilisation du protocole HDX de Citrix supportant l’audio, la vidéo…
  • Et bien sûr, une évolutivité certaine : démarrez avec un serveur comme je le fais dans mon test et ajoutez d’autres serveurs au fur et à mesure que votre organisation grandit !

Déploiement / Installation – Prérequis

Je ne rentrerai pas dans “tous” les détails de l’installation de la solution puisque son déploiement est très facile.

De plus, vous trouverez bon nombre de vidéos sur YouTube vous détaillant la démarche pas-à-pas.

Pour commencer :

  1. Rendez-vous sur le site de Citrix VDI-in-a-Box pour récupérer l’appliance virtuelle. Pour schématiser, il s’agit d’un modèle de machine virtuelle déjà pré-configuré. Sur vSphere Client, sélectionnez dans le menu Fichier, l’option “Déployer le modèle OVF” et indiquez l’emplacement du fichier téléchargé.
  2. Sur le même hyperviseur, créez une machine virtuelle standard qui vous servira de modèle de base. Utilisez soit Windows 7 32 ou 64 bits (avec SP1 ou ajoutez le SP1 à la fin de l’installation) , soit Windows XP (SP3 32 bits seulement).
  3. La machine virtuelle modèle doit être démarrée, les vMware Tools installés, le RDP autorisé et éventuellement le firewall désactivé (ou créez les règles nécessaires).
  4. Une fois la machine virtuelle démarrée, rendez-vous sur l’URL suivante : https://ip-de-votre-machine-virtuelle/admin et identifiez-vous avec les login / passwd par défaut : vdiadmin / kaviza.

Animation Installation Citrix VDI-in-a-Box

Déploiement / Installation – Configurer VDI-in-a-Box

Une fois sur le portail web VDI-in-a-Box, plusieurs assistants de paramétrage vont apparaître pour vous permettre de configurer votre installation de VDI.

  • Indiquez le login / password pour que VDI-in-a-Box puisse se connecter à l’hyperviseur,
  • Choisissez le datastore à utiliser (stockage sur lequel VDI-in-a-Box va s’appuyer),
  • Création de votre Grid VDI (vous pourrez rajouter d’autres serveurs par la suite si votre organisation grandit),
  • S’appuyer ou non sur MS Active Directory,
  • La VM VDI-in-a-Box doit avoir un IP statique (ou un bail DHCP via la @MAC, au choix).

Déploiement / Installation – Import et configuration de votre image de VM

  • A cette étape-ci, vous devez avoir personnalisé la VM qui va vous servir de modèle avec tous les logiciels que vous souhaitez proposer à vos utilisateurs.
Import VM
  • Dans mon exemple, j’importe la VM SV-TPL-WIN7 en tant qu’image de base. Les étapes suivantes vont se faire plus ou moins automatiquement selon  votre configuration et/ou votre hyperviseur.
  • Installation de l’agent VDI-in-a-Box sur la machine virtuelle. C’est à cette étape que vous rencontrerez un problème si votre Windows 7 ne dispose pas du SP1 – l’agent refusera de s’installer si le SP1 n’est pas installé. Si il s’agit de Windows XP, nous l’avons vu plus haut, il vous faut XP 32 bits SP3 (source).
liste images

Déploiement / Installation – Création de votre/vos template(s)

Template_Creation_1

Template_Creation_2

A partir d’une image donnée, vous pouvez créer plusieurs templates qui disposeront de configurations différentes selon les utilisateurs ou les services/départements auxquels ils appartiennent. Par exemple, les points de montage pour la GED ne sont pas les mêmes pour les RH ou la compta, les imprimantes à rendre accessibles ne sont pas les mêmes non plus, etc.

Ou peut-être allez-vous utiliser VDI-in-a-Box pour des bornes de démonstration ? Dans ce cas, vous pouvez cocher l’option qui permet de ré-initialiser l’environnement bureau automatiquement dès que l’utilisateur se déconnecte. Au prochain login, vous retrouverez votre bureau tel que vous l’avez configuré via le modèle de base.

liste templates

On peut également imaginer qu’un utilisateur ait accès à 1 ou même plusieurs environnements différents Windows XP ou Windows 7 en fonction de ses besoins.

Je ne vous ferais pas l’affront de vous détailler comment créer un utilisateur… Il vous suffit simplement de renseigner dans la section “Users” le login souhaité. Et si vous cherchez le mot de passe par défaut, il s’agit encore une fois de kaviza – je ne sais vraiment pas ce que les dev avaient avec ce mot…

Testez votre environnement VDI depuis votre PC (ou Mac)

  • Avant toute chose, le client Citrix doit être installé sur votre poste de travail.
  • Exécutez votre navigateur Internet favoris et pointez sur l’adresse : https://ip-du-serveur-vdi/dt/ctxs.
  • Identifiez-vous avec le login que vous avez créé et cliquez sur le symbole d’écran pour démarrer le chargement de votre environnement de travail.
Ouverture session Preparation bureau
test session test installation notepad pp

(Cliquez sur les images pour les voir en plus grand)

Comme vous pouvez le voir sur les captures précédentes, votre environnement est prêt en quelques secondes /minutes. Il est accessible depuis votre PC ou votre MacBook sans distinction.

Testez votre environnement VDI depuis un périphérique mobile (dans mon cas iPad)

Pour la connexion depuis une tablette, c’est le même principe.

Vous devez disposer du client Citrix Receiver (disponible sur Apple Store, Mac App Store, Android Store… et bien sûr, sur le site de Citrix).

Démarrez Safari (ou n’importe quel autre navigateur), pointez sur l’URL https://ip-du-serveur-vdi/dt/ et identifiez-vous. Safari va détecter automatiquement de quel type de fichier il s’agit et va vous renvoyer vers le client Citrix.

connexion en cours choix session
apercu avec clavier ipad windows seven sur ipad

(Cliquez sur les images pour les voir en plus grand)

Conclusion

Et si rien de tout cela ne vous tente, ne perdez pas de vue qu’il est également possible de trouver des solutions sur le marché permettant d’externaliser une partie précise ou TOUT votre SI (SalesForce.com, Forfait Informatique d’Orange…).

Et enfin pour finir, si vous avez tout lu… Merci 🙂 !