Test du GPS Logger Holux RCV-3000 pour géotagger vos photos (ezTour)

Il y a quelques années nous n’avions pas encore de GPS dans nos appareils photos et même si cela s’est un peu démocratisé aujourd’hui. Ce n’est pas encore un standard pour la plupart des constructeurs. Cela étant, j’ai toujours apprécié pouvoir géolocaliser mes photos. Cela permet de voir sur une carte le trajet effectué ou les points de vue visités. Personnellement, je trouve que c’est un vrai plus en termes de photos et quelques années plus tard cela permet de se souvenir avec précisions de son voyage ou du parcours effectué.

Pour ce besoin, j’ai longtemps utilisé un tracker GPS ou GPS Logger. Il s’agit d’un petit appareil qui mémorise à intervalles réguliers votre position GPS. Un fichier XML spécifique est ensuite généré vous permet d’importer toutes ces positions sur Google Maps, Google Earth ou n’importe quel outil de cartographie. Ceci vous permet alors de voir le trajet parcouru mais également de pouvoir associer ces coordonnées à toutes vos photos (dans les méta-données).

A l’époque, j’avais découvert une marque appelée Holux. J’avais alors acheté le module Holux M-241. Il m’a longtemps servi et a toujours parfaitement rempli son rôle. Vous le démarrez chaque jour et il stocke tout seul vos coordonnées GPS régulièrement. Il y avait quelques options qui étaient globalement inutiles et surtout il fonctionnait avec 1 pile (non rechargeable) ; ce qui pouvait générer un certain coût sachant qu’une pile durait rarement plus de 24 heures.

Aujourd’hui il a rendu l’âme. Mais pour un truc chinois, il a clairement bien duré. Et je pense qu’il fonctionnerait encore si je n’avais pas laissé une pile un peu trop longtemps dedans… qui semble avoir fondue ou perdue du liquide dedans… J’ai donc cherché un produit de remplacement et comme j’avais été satisfait par mon ancien modèle, je me suis dit que j’allais rester sur cette même marque.

J’ai donc opté pour le modèle suivant : Holux RCV-3000 GPS Logger.

J’ai déjà eu l’occasion de l’utiliser durant mon dernier séjour en Irlande et j’en suis très content. Je vous partage un peu mon scénario d’utilisation dans cet article. 🙂

Présentation

Première chose, ce modèle fonctionne désormais avec une batterie (il s’agit d’une batterie Nokia – donc vous pouvez même envisager d’en acheter une seconde) ce qui évite désormais le coût des piles à répétition et vous permettra même de la recharger directement dans l’appareil avec une batterie rechargeable (le même type de batterie que vous pourriez utiliser pour votre smartphone). Ce qui est un atout considérable à mon sens.

Autre point intéressant, ce modèle ne dispose désormais plus d’aucun réglage ou bouton de configuration physique (les quelques réglages possibles se font depuis l’application). L’unique bouton permet uniquement d’allumer ou d’éteindre le GPS. Il se met à l’heure tout seul. Donc, une fois que vous l’avez démarré il stockera votre position de manière continue toute la journée. Et vous pourrez donc l’oublier dans votre sac à dos. La batterie tient largement plus d’une journée (à confirmer dans le temps) et il se recharge avec un câble de type micro-USB.

La mémoire interne est de 4 MB – cela peut paraître peu mais pour 8 jours de randonnées j’ai rempli la mémoire à hauteur de 20%. Une fois la mémoire rempli, vous avez plusieurs modes de fonctionnement : arrêt de l’enregistrement ou ré-écriture (par écrasement). Ce choix de configuration se configure depuis l’application ezTour (j’en parle un peu plus bas).

Workflow d’utilisation

Avec ce modèle, le workflow d’utilisation est très simple. Je le recharge chaque nuit puis je l’allume et le laisse dans mon sac à dos toute la journée pour qu’il mémorise les coordonnées par lesquelles je suis passé.

Utilisation du logiciel ezTour

Vous devrez utiliser le logiciel de l’éditeur au minimum pour extraire les données. Mais vous n’êtes pas obligé de l’utiliser pour l’ensemble de votre workflow. Vous pouvez le télécharger en vous rendant sur le site de l’éditeur à l’adresse suivante. Si vous disposez du même modèle que moi, téléchargez la version : Holux ezTour for Logger (ou plus récent si disponible).

Le logiciel intègre nativement le driver qui vous permettra d’utiliser le module sur votre PC Windows. C’est probablement le même concept sous MacOS mais je suis désormais sous Windows.

Une fois installé, faites bien attention, vous aurez besoin d’un numéro de série pour débloquer l’application. Ce numéro de série est visible sur un autocollant collé sur le mode d’emploi / manuel du produit qui se trouve dans la boîte. Ne jetez donc pas tout comme un sauvage !! 😉

L’utilisation est assez simple. Vous avez 2 modes d’utilisation. Soit vous souhaitez extraire uniquement les coordonnées GPS ou bien vous souhaitez extraire + automatiquement associer la position à chacune de vos photos. Vous l’aurez deviné mais l’association se fera grâce à l’heure de prise de vue de chacun de vos photos. Il est donc important que votre appareil photo soit correctement configuré en termes de fuseau horaire (par rapport à votre lieu de vacances).

Extraction des coordonnées + association sur vos photos

Pour ce faire, allumez votre module GPS et ouvrez l’application. Cliquez sur le premier icône Read GPS device log dans le menu supérieur et sélectionnez l’option : Read log and import photo. Indiquez alors le dossier dans lequel se trouvent vos photos.

Sélectionnez alors tous les trajets qui correspondent à vos vacances/randos. Vous les reconnaîtrez grâce aux dates différentes (ou importez tout pour plus de simplicité).

Après quelques instants, l’application va rapprocher chacune de vos photos des différentes coordonnées GPS possibles – grâce à l’heure de prise de vue.

Une fois terminé, le résultat va apparaître au sein de l’application directement sur la carte Google Maps intégrée. Vous pourrez visualiser chacun de vos trajets par jour. Et vous aurez un symbole d’appareil photo sur la carte pour chaque photo correctement géo-taggée.

A ce moment là du processus, les coordonnées GPS ne sont pas enregistrées dans les méta-données de chacun de vos photos. Pour écrire définitivement la localisation sur chaque photo, vous devez utiliser l’option Photo / Media > Write GPS Infos into Photos.

Une fois le processus est terminé. Vous verrez dans les méta-données de chaque fichier image que les coordonnées GPS ont été ajoutées.

Désormais, lorsque vous ajouterez vos photos sur Flickr, Facebook ou n’importe quel autre service moderne. L’endroit de prise de vue de chacune de vos photos sera automatiquement disponible sur la carte associée.

Même chose dans Lightroom dans l’onglet Map (si vous utilisez ce logiciel – c’est mon cas). 🙂

Et voilà, c’est terminé. Simple, non ? 🙂

Extraction des coordonnées (export au format KML ou KMZ)

L’autre mode permet de se concentrer sur le chemin effectué pour mieux apprécier les distances ou les endroits par lesquels vous avez pu passer. Dans ce cas, choisissez l’option Read log only.

Une fois l’opération terminée, vous verrez l’ensemble de votre parcours sur la carte Google Maps. Chaque journée est représentée par une couleur différente sur la carte. Les drapeaux représentent le point de départ (début) et le point d’arrivée (fin) pour une même journée.

Vous pouvez ensuite utiliser le bouton tout en haut Export as KMZ pour créer un fichier KMZ contenant l’ensemble de vos coordonnées GPS. L’avantage de ce format standard est que vous pouvez également importer vos parcours sur des solutions plus standards telles que Google Maps ou Google Earth.

Pour ce faire, il ne vous reste alors plus qu’à importer votre fichier au sein de Google Maps ou Google Earth pour voir directement le trajet sur ces solutions. L’intérêt et que vous pourrez partager votre carte avec d’autres personnes.

En revanche, dans mon cas, impossible d’importer mon fichier KMZ directement dans Google Maps. J’avais des erreurs relative au format et/ou à la longueur du fichier. Je l’ai donc converti vers un autre format de fichier KML grâce au site suivant : https://mygeodata.cloud/converter/ et là c’est passé sans problème.

Pour créer et partager une nouvelle carte Google Maps, vous pouvez vous rendre sur l’URL suivante : https://www.google.com/maps/d/u/0/. Vous pourrez alors importer votre fichier KML ou KMZ.

Il ne vous reste alors plus qu’à re-travailler votre carte (en changeant les couleurs, l’épaisseur du trait, le nom, la description, etc.). Et éventuellement à la partager avec vos proches.

Vous pouvez même l’intégrer sur votre site comme je l’ai fait pour cet exemple.

Configuration de votre module GPS

Finalement, pour voir les différents éléments de configuration auxquels vous pouvez accéder pour votre module GPS, cliquez sur le second bouton dans l’application ezTour : Configure GPS.

Je vous recommande d’utiliser l’option Overwrite (écrasement) pour éviter que votre module GPS s’arrête de sauvegarder votre position si vous deviez oublier de supprimer vos plus anciens voyages.

Ressources pour aller plus loin

Bannière début d’article par Alexander Andrews via Unsplash