Comprendre la sensibilité ISO de votre réflex numérique

La sensibilité des appareils photos expliquée

Vous maîtrisez l’ouverture du diaphragme, la profondeur de champs, la vitesse d’obturation et que sais-je encore. Mais les ISO késako ? La sensibilité ou la gestion des ISO reste encore une option un peu flou pour vous ? Je vous propose une explication simple avec quelques photos pour illustrer le principe !

Définition

Lorsque l’on parle de sensibilité ISO, il faut savoir qu’il s’agit en fait d’une échelle de mesure qui correspond à la sensibilité à la lumière du capteur de votre réflex numérique. Il s’agit donc des différentes sensibilités à la lumière que votre capteur est capable d’accepter.

Cette mesure s’exprime de manière chiffrée sur une plage qui oscille généralement entre 50 et 3200 ISO (dépend directement du type d’appareil, certains modèles haut de gamma peuvent monter/descendre davantage). Cette plage de valeurs se divise ensuite en plusieurs paliers : 50, 100, 200, 400, 800, 1600, 3200. Chaque palier correspond à une sensibilité 2 fois plus importante que la précédente.

Concrètement

Lorsque vous choisissez d’augmenter la sensibilité de 200 à 1600 ISO, par exemple, vous rendez le capteur de votre appareil photo numérique 8 fois plus sensible à la lumière ambiante. Ceci s’avère particulièrement utile pour réaliser des photos dans des environnements sombres qui manquent parfois d’éclairage ! Le plus souvent, on joue sur l’ISO pour des photos pour lesquelles on manque de lumière et que l’on ne possède pas de trépied (ou de flash) pour réaliser un temps de pause plus long. En effet, si votre temps de pause est trop élevé et que vous n’avez pas de pied pour votre appareil, il y a de forte chance que votre photo soit flou !

Bien sûr, si vous utilisez une sensibilité supérieure à 1000/1600 ISO en plein jour, ou par un soleil trop présent, vous obtiendrez une photo qui a toute les chances d’être surexposée, sinon blanche sur certaines zones. (syndrome du ciel cramé par exemple).

Ouverture F/9 – Vitesse d’obturation 1/320s – Successivement 200, 800 et 6400 ISO

Sur cet exemple sans prétention, je n’ai utilisé aucun flash ou pied. J’ai gardé la même configuration ouverture/vitesse de f/9 et 1/320 s pour chacune des photos. A la différence prés que j’ai modifié la sensibilité  ISO de l’appareil. Comme on peut s’en apercevoir, selon que l’on augmente l’ISO on peut obtenir une image “plus blanche” voir même complètement surexposée comme c’est le cas de la troisième image à H1,0 ISO.

Conclusion

Pour résumer, on pourrait dire que lorsque les conditions lumineuses sont bonnes, et que vous n’avez pas d’impératif de réglages ou de matériels, il sera plus intéressant de favoriser une sensibilité qui soit la plus basse possible car vous garderez ainsi une qualité d’image optimale sans bruit !

En revanche, si les conditions lumineuses sont difficiles et que vous n’avez pas accès à un flash, à un trépied (…), il vous faudra alors choisir le meilleur compromis entre une sensibilité d’image accrue tout en veillant à faire attention au bruit, afin de garder une qualité d’image correcte. Enfin, notez que le bruit sur une photo est parfois difficile à voir directement sur l’écran de votre appareil donc pensez à zoomer sur la photo pour en voir les détails et ainsi éviter les mauvaises surprises au moment de décharger l’appareil photo sur l’ordinateur.

Pour aller plus loin

Je m’adresserais ici plus aux possesseurs de matériel Nikon car je n’ai aucune idée du fonctionnement sur Canon de ce que je vais évoquer ci-dessous.

A juste titre, vous avez peut-être remarqué dans les options ISO de votre appareil qu’il existe des valeurs inférieures à 200 ISO et supérieures à 3 200 ISO qui portent respectivement les noms suivants L0.3, L0.7… H1.0. Il s’agit en fait de valeurs extrêmes que l’on peut ramener aux valeurs chiffrés suivantes. L’utilisation de ces valeurs entraînera presque toujours l’apparition de bruit numérique sur vos photos ; soyez donc très vigilant quant aux réglages que vous utiliserez avec ces sensibilités !

ILValeurs chiffrées
H1.06400 ISO
H0.75000 ISO
H0.34000 ISO
3200 ... 2003200 ... 200
L0.3160 ISO
L0.7125 ISO
L1.0100 ISO
Valeurs extrêmes

A consulter

Le bruit en photo : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruit_(optique)

La sensibilité ISO d’un appareil photo : http://www.pixelvalley.com/appareil-numerique/sensibilite-iso.php

Un excellente site pour aller plus loin  : http://www.pixelvalley.com/appareil-numerique/test-optique.php